Lexsider.com trouve pour vous l'Avocat qui a déjà remporté une affaire similaire à la vôtre ou qui a traité un dossier de conseil similaire au vôtre. Quoi de plus sécurisant pour votre affaire ?

Partagez cet article

Antisémitisme | Racisme / Avocats / Avocats en droit de la Presse / Contenus illicites / Délits de presse / Internet | Informatique / Réseaux sociaux

Avocat en Discrimination Raciale

Contactez gratuitement l’Avocat en Discrimination raciale ayant remporté cette affaire (conseil ou contentieux), ses références professionnelles ont été vérifiées. Le délit d’appel à la discrimination raciale est plus difficilement retenu sur Twitter en raison de la brièveté des messages et des possibilités d’interprétations multiples.

Avocat en Discrimination raciale : Action infructueuse de la LICRA

 

La Cour de cassation a débouté plusieurs associations de lutte contre le racisme et l’antisémitisme ayant poursuivi l’auteur d’un Tweet ambigu  du chef de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.  L’action visait le Tweet suivant « #rentreedesclasses : la preuve la plus éclatante du grand Remplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe » étant précisé que le texte exact est « #Grand Remplacement ».

 

Discrimination raciale : l’interprétation d’un Tweet

 

Le sens et la portée de ce bref message doivent être recherchés par rapport à la perception et la compréhension du lecteur moyen qui en prend connaissance à la date de sa diffusion ; le « #Grand Remplacement », avec le signe # et l’emploi de majuscules, fait référence aux thèses développées par l’écrivain Renaud Camus, selon lesquelles il existerait sur le territoire français métropolitain un processus de remplacement du peuplement européen par une population non européenne originaire du Maghreb et d’Afrique noire, impliquant un changement de civilisation.

Vous êtes Avocat en Lutte contre les Discriminations ? Référencez-vous gratuitement ici .

Si l’auteur a été pénalement et définitivement condamné du chef de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de son appartenance à une race ou une religion, ce n’était pas pour des propos publiés dans le livre dans lequel il expose sa théorie-ouvrage qui n’est pas interdit-, mais à la suite de paroles précises et très virulentes proférées au cours d’une réunion publique, présentant « les musulmans comme des délinquants colonisant et asservissant la France par la violence, alors que les lois et institutions étaient impuissantes à protéger l’indépendance du pays et la liberté du peuple ». 

Avocat en Discrimination Raciale

Avocats expérimentés en Discrimination Raciale

Bien que le signe # puisse permettre d’accéder à diverses informations sur ce sujet, il est certain que de nombreuses personnes ne connaissent pas Renaud Camus dont le nom n’est pas mentionné dans le tweet, ni ses thèses ou propos de façon précise. La teneur du message publié permettait toutefois au lecteur de comprendre que la physionomie des élèves avait beaucoup changé, que dans les écoles, il y avait de plus en plus d’enfants qui n’étaient pas blancs comme auparavant, et même que l’auteur du tweet n’approuvait pas une telle évolution ; que cependant, la teneur du propos demeure ainsi trop floue et imprécise pour contenir le moindre appel, même implicite, à la discrimination, à la haine ou à la violence.

 

Constat objectif et stigmatisation

 

La Cour de cassation a jugé que le Tweet en cause ne contenait pas d’appel ou une exhortation, même implicitement formulés, à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes déterminées, dès lors que, l’auteur, s’il déplorait une surreprésentation d’enfants musulmans dans certaines classes, ce qu’il présentait comme une situation de fait, ils n’invitait à aucune réaction particulière, sous forme de discrimination ou de violence, ni ne stigmatisait  les personnes concernées dans des conditions visant à susciter la haine à leur égard.  La formulation de ces propos pouvait légitimement choquer mais n’a pas excédé les limites admissibles de la liberté d’expression.

 

Avocat en Discrimination Raciale
5 (100%) 6 votes

Présentation de La Rédaction

La Rédaction Lexsider gère plusieurs sites de contenus juridiques premium dont Actoba.com et Uplex.fr. Nos références clients : Europacorp, Equipe TV, La Banque Postale, Groupe Ouest France, INA, SACD ...

Vous êtes à la recherche des meilleurs Avocats en Conseil ou Contentieux ? Les Avocats Lexsider ont conseillé ou plaidé une affaire similaire à la vôtre et ils l’ont remporté. Choisir son Avocat sur Lexsider.com, quoi de plus prometteur pour remporter votre procès ou sécuriser vos affaires ? Sur Lexsider, toutes les décisions de justice sont vérifiées, prendre attache avec un Avocat référencé sur la plateforme Lexsider, c'est prendre une belle longueur d'avance. Vous êtes Avocat ? Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme Lexsider et gagnez en visibilité professionnelle, votre succès est votre meilleure carte de visite.

Visitez son site internet
Voir tous ses procès remportés

    Pas de questions en cours

      Partagez cet article

      Commenter