Avocats en droit Audiovisuel

Avocat en Droit Audiovisuel : Me Aude SPINASSE

Avocat en Droit Audiovisuel : la qualité d’auteur

Avocat en Droit Audiovisuel : Maître Aude SPINASSE a remporté avec succès cette affaire sur la titularité des droits sur une bible audiovisuelle adaptée de l’œuvre jeunesse « Les Minijusticiers » écrite par Hélène Bruller et dessinée par Zep. Si la protection d’une oeuvre de l’esprit est acquise à son auteur sans formalité et du seul fait de la création d’une forme originale en ce sens qu’elle porte l’empreinte de la personnalité de son auteur, la question de la preuve détermine souvent l’issue des litiges. La bible est le document littéraire et graphique comprenant le projet audiovisuel et qui présente le concept général, la dynamique de l’œuvre audiovisuelle, les thèmes abordés, la description des principaux personnages et lieux. Il appartient à celui qui se prévaut d’un droit d’auteur sur une bible littéraire, dont l’existence est contestée, de définir et d’expliciter les contours de l’originalité qu’il allègue.

Commande de travaux d’écriture pour l’audiovisuel

Dans cette affaire, une société de production a confié à un premier auteur l’écriture d’une bible littéraire d’une 1ère saison de la série « Les minijusticiers » et à un second auteur, des travaux d’écriture complémentaires pour la saison 2. Saisis du périmètre des droits de chaque auteur, les juges ont dû déterminer la contribution de chacun qui caractérisait un apport créatif original.

Si la SACD considère que dans le cadre d’une oeuvre télévisuelle créée postérieurement à une première oeuvre audiovisuelle comportant les même personnages ou des personnes directement inspirés de la première, « il n’y a pas de nouveaux droits bible sur les suites de la série pour la répartition des droits sauf en cas de demande expresse de tous les auteurs de la bible de l’oeuvre d’origine », cette règle interne n’a pas été jugée comme opposable aux juridictions.

Il a été jugé que le second auteur, nonobstant son rôle certain de coordinateur dans le cadre des travaux d’écriture complémentaires, avait repris partiellement la bible du premier auteur, de telle sorte qu’il ne pouvait revendiquer un apport créatif original portant l’empreinte de sa personnalité. Ce dernier avait donc une mission « polish » sur la rédaction des épisodes de l’œuvre assortie de la tâche d’assurer la cohérence de l’arche narrative de la série audiovisuelle.

Déclarations SACD : la Responsabilité des coauteurs

Même si les juges disposent d’un pouvoir de requalification des contrats de cession de droits conclus, il conviendra d’être particulièrement vigilant quant aux termes employés, celui de  « coauteur » pourra par exemple être remplacé par « coordinateur d’écriture » voir de « consultant ». En tout état de cause, les auteurs sont seuls responsables à l’égard des tiers et de la SACD des déclarations faites auprès d’elle et ils sont, avant toute intervention du juge, seuls en mesure d’évaluer l’originalité de leur travail. Une société de production audiovisuelle a pour rôle et devoir de permettre la production d’une œuvre audiovisuelle en signant les contrats adéquats avec les différents intervenants mais non nécessairement de trancher les questions de qualification juridique de leur travail et de clé de répartition de leurs droits.

Créer une alerte Jurisprudence (par email) sur ce thème, la confidentialité de votre email est garantie

Téléchargez vos Modèles de contrats professionnels sur Uplex. Les mises à jour et l’archivage sécurisé sur le Cloud Contrat MyUplex sont offerts.

Vous êtes Avocat ? Quel que soit votre domaine d’intervention, référencez vos affaires remportées et diffusez vos communiqués de presse corporate sur Lexsider : votre visibilité est garantie et vos futurs clients pourront vous contacter directement.

Avocat en Droit Audiovisuel : Me Aude SPINASSE
5 (100%) 26 votes

Présentation de Maître Aude SPINASSE

Avec plus de 10 ans d’expérience, Maître Aude SPINASSE a un parcours d’excellence orienté vers le droit de la Propriété intellectuelle. Actuellement Partner au sein du Cabinet Chammas & Marcheteau et forte de plusieurs expériences chez Marvell Avocats, Hogan Lovells, Baker&McKenzie et Gide Loyrette Nouel, elle est également Diplômée de l’Université Panthéon Assas (Paris II). Son LLM au Queen Mary College de Londres associé à son expérience professionnelle font d’elle une Avocate bilingue Anglais / Français.

Spécialiste de la propriété intellectuelle et des technologies de l’information, Aude intervient aussi bien dans les secteurs de l’informatique, du e-commerce et des données à caractère personnel que du droit des marques, du droit d’auteur et de l’audiovisuel. Elle assiste depuis plus de 10 ans des éditeurs de logiciels et des prestataires de services informatiques, des laboratoires pharmaceutiques, des producteurs et distributeurs de films, des agences de communication et d'événementiel.

Visitez son site internet
Voir tous ses procès remportés
Commenter

Vous devez vous connecter pour commenter Login

Commenter

Haut