Lexsider.com trouve pour vous l'Avocat qui a déjà remporté une affaire similaire à la vôtre ou qui a traité un dossier de conseil similaire au vôtre. Quoi de plus sécurisant pour votre affaire ?

Partagez cet article

Internet | Informatique

Harcèlement électronique par une Avocate

Prison avec sursis et interdiction professionnelle

Voici une nouvelle affaire hors normes digne d’une fiction audiovisuelle : une avocate s’est pourvue en cassation contre un arrêt (CA de Paris, chambre 2-7, 8 avril 2016), qui, pour violences, menaces de mort réitérées, dénonciation mensongère, appels téléphoniques malveillants, atteinte à la représentation de la personne, faux et usage l’a condamnée à deux ans d’emprisonnement avec sursis et mise à l’épreuve et six mois d’interdiction professionnelle.

Conclusion du rapport d’expertise

Pour confirmer la condamnation prononcée, les juges ont souligné, la durée, la violence et l’énergie dépensée par l’avocate pour mettre en oeuvre une vengeance sentimentale totalement indifférente aux conséquences subies par des personnes tierces à la souffrance qui a pu être la sienne. Dans le cadre de l’expertise menée, le rapport du psychiatre a conclu à une  personnalité complexe, qui naviguerait entre lucidité et fantasmes, apparaissant de manière « essentiellement autocentrée sur une problématique dépressive ».

Une histoire de vengeance passionnelle

A l’origine de l’affaire, une relation passionnelle avec un avocat au Barreau de Paris ayant entretenu avec la prévenue, une relation extra-conjugale. La durée et la nature exacte de cette relation étaient décrites de façon différente par chacun des intéressés, la prévenue la considérant comme une histoire d’amour, la partie civile comme une relation sexuelle occasionnelle. Toujours est-il qu’elle a pris fin après qu’une « explication » téléphonique ait eu lieu entre la prévenue et l’épouse de son amant.

Dans l’optique de se venger, la prévenue avait mis en oeuvre une machination sur une période d’au minimum seize mois, via un système de maillage informatique de l’entourage familial, professionnel et amical du couple.  La prévenue adressait ses emails anonymes et incendiaires à partir d’un Starbucks Coffee. Sur les faits d’appels téléphoniques malveillants, l’avocate avait adressé à l’épouse plus de 300 SMS injurieux ou menaçants, ces messages étaient en provenance de 26 numéros différents, la plupart envoyés depuis la Grande-Bretagne grâce à  une plateforme d’anonymisation du numéro de l’appelant. Parmi les SMS en cause, dont certains usurpaient l’identité de l‘épouse de l’avocat, on retrouve le florilège suivant : « aidez-moi, ce n’est pas une blague, j’ai eu votre numéro dans l’annuaire, nous sommes voisins. Mon mari est devenu fou, il m’a frappée et me séquestre. Aidez-moi, ce n’est pas une blague j’habite au … ».

Sur les faits de faux et usage de faux, l’avocate avait adressé à un client de l’avocat, un email fictif, à en tête de l’Ordre des avocats du barreau de Paris, indiquant que son conseil était l’objet d’une procédure disciplinaire, et l’invitant « à lui signaler tout incident ».

L’avocat victime déplorait également son inscription sur de nombreux sites à caractère sexuel, ce qu’il jugeait très dégradant et préjudiciable à son activité d’avocat, ainsi que des blogs à son nom, dont la lecture des titres caractérisait l’intention évidente de leur auteur de détruire, outre sa vie de couple, sa vie professionnelle.

« Non bis in idem »

Au regard des multiples qualifications pénales retenues par les juges du fond, la Cour de cassation a néanmoins retenu une violation de la règle « non bis in idem » (ou « ne bis in idem ») qui est un principe classique de la procédure pénale, déjà connu du droit romain, d’après lequel nul ne peut être poursuivi ou puni pénalement (une seconde fois) à raison des mêmes faits. Les faits qui procédaient de manière indissociable d’une action unique caractérisée par une seule intention coupable ne pouvaient donner lieu, contre la prévenue, à deux déclarations de culpabilité de nature pénale, fussent-elles concomitantes.

C’est à tort que les juges du fond ont déclaré l’avocate coupable de violences (en sus des infractions de faux et usage, dénonciation mensongère, menaces de mort et appels téléphoniques malveillants) alors que cette infraction relevait de la même intention coupable.

[toggles class= »yourcustomclass »]

[toggle title= »Télécharger la Décision » class= »in »]Télécharger [/toggle]

[toggle title= »Réseau social juridique B2B »]Rejoignez le 1er réseau social juridique B2B LexSider.com : vos futures relations d’affaires vous y attendent.[/toggle]

[toggle title= »Poser une Question »]Posez une Question Juridique sur cette thématique, la rédaction ou un abonné vous apportera une réponse en moins de 48h.[/toggle]

[toggle title= »Surveillance & Analyse de Marque » class= »in »]Surveillez et analysez la réputation d’une Marque (la vôtre ou celle d’un concurrent), d’une Personne publique (homme politique, acteur, sportif …) sur tous les réseaux sociaux (Twitter, Facebook …). Testez gratuitement notre plateforme de Surveillance de Marque et de Réputation numérique.[/toggle]

[toggle title= »Paramétrer une Alerte »]Paramétrez une alerte de Jurisprudence sur ce thème pour être informé par email lorsqu’une décision est rendue sur ce thème[/toggle]

[/toggles]

Présentation de La Rédaction

La Rédaction Lexsider gère plusieurs sites de contenus juridiques premium dont Actoba.com et Uplex.fr. Nos références clients : Europacorp, Equipe TV, La Banque Postale, Groupe Ouest France, INA, SACD ...

Vous êtes à la recherche des meilleurs Avocats en Conseil ou Contentieux ? Les Avocats Lexsider ont conseillé ou plaidé une affaire similaire à la vôtre et ils l’ont remporté. Choisir son Avocat sur Lexsider.com, quoi de plus prometteur pour remporter votre procès ou sécuriser vos affaires ? Sur Lexsider, toutes les décisions de justice sont vérifiées, prendre attache avec un Avocat référencé sur la plateforme Lexsider, c'est prendre une belle longueur d'avance. Vous êtes Avocat ? Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme Lexsider et gagnez en visibilité professionnelle, votre succès est votre meilleure carte de visite.

Visitez son site internet
Voir tous ses procès remportés

Partagez cet article